Deux femmes âgées se tenant les mains et discutant du diagnostic des affections associées à une fibrose pulmonaire.

Diagnostic des maladies pulmonaires accompagnées de fibrose pulmonaire

La fibrose pulmonaire peut être difficile à diagnostiquer car elle partage des symptômes avec de nombreuses autres affections.

Faits clés

  • Établir le diagnostic peut prendre du temps étant donné que les patients atteints de fibrose pulmonaire peuvent avoir des symptômes communs à de nombreuses maladies.
  • On doit faire un certain nombre de tests et d’examens pour détecter et surveiller la fibrose pulmonaire.
  • Une équipe de spécialistes participera à la détection, à la surveillance et au traitement de la fibrose pulmonaire.

Les Canadiens atteints de fibrose pulmonaire peuvent présenter des symptômes communs à de nombreuses maladies, ce qui signifie que le diagnostic peut prendre beaucoup de temps.


Le diagnostic de maladies pulmonaires accompagnées de fibrose pulmonaire peut être un défi, ce qui peut être très frustrant. Dans bien des cas, il faudra beaucoup de tests différents avant d’en arriver à un diagnostic de maladie pulmonaire accompagnée de fibrose pulmonaire. Toutefois, les médecins sont toujours à la recherche de moyens pour établir plus rapidement le diagnostic.


C’est important, parce que lorsque la fonction pulmonaire diminue, ce qui est perdu ne peut être récupéré. Donc, commencer rapidement le traitement approprié vous permettra de préserver votre précieuse fonction pulmonaire.


Lors de la recherche du bon diagnostic d’une maladie pulmonaire accompagnée de fibrose pulmonaire, l’équipe soignante doit écarter d’autres maladies. On vérifiera la présence de différents symptômes, on vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et on vous fera passer des tests pour parvenir à un diagnostic définitif. C’est pourquoi vous avez peut-être été vu par différents types de médecins et de spécialistes avant de recevoir un diagnostic de maladie pulmonaire accompagnée de fibrose pulmonaire.

Comment détecte-t-on la fibrose pulmonaire?

Pour détecter la fibrose pulmonaire, de concert avec l’équipe soignante vous examinerez de nombreux aspects de votre santé. Ainsi, vous parlerez de vos antécédents professionnels, de vos antécédents médicaux familiaux, et on vous demandera si vous consommez des drogues, si vous prenez des médicaments et si vous avez déjà fumé.


Votre médecin effectuera également un examen physique pour mieux comprendre l’état de santé de vos poumons. D’autres examens peuvent être nécessaires pour clarifier le diagnostic. Certains de ces examens sont décrits ci-dessous.

Radiographie pulmonaire
Cet examen produit une image de vos poumons, révélant des ombres qui peuvent indiquer la présence de tissu cicatriciel causé par la fibrose pulmonaire.

Épreuves de la fonction pulmonaire
Des tests tels que la spirométrie, mesurent la quantité d’air que vous pouvez expirer après avoir pris une profonde inspiration.

Tomodensitométrie à haute résolution (TDM-HR)
Type de radiographie qui produit des images plus nettes et plus détaillées qu’une radiographie thoracique standard.

Lavage bronchoalvéolaire
Un petit tube est inséré dans les poumons pour prélever un échantillon de liquide qui sera examiné.

Biopsie pulmonaire
Au cours d’une biopsie, un échantillon de tissu pulmonaire est prélevé puis examiné au microscope.

Test cutané de dépistage de la tuberculose
Une petite injection est administrée pour détecter une infection par la tuberculose.

Gazométrie artérielle
Les taux d’oxygène et de dioxyde de carbone sont mesurés dans le sang prélevé d’une artère à l’aide d’une aiguille.

Épreuve d’effort
Ce test mesure la capacité des poumons à faire entrer et sortir l’oxygène et le dioxyde de carbone de la circulation sanguine lorsque vous êtes actif.

Oxymétrie de pouls
Ce test utilise une petite pince que l’on fixe sur un doigt et qui permet d’estimer la quantité d’oxygène dans le sang.

En plus de vous, l’équipe soignante peut comprendre des spécialistes et des professionnels de la santé. En voici quelques-uns :

  • Pneumologue (médecin spécialiste des poumons)
  • Médecins
  • Pharmacien
  • Infirmière
  • Psychologue
  • Travailleur de soutien
  • Autres membres de l'équipe

Vous travaillerez de concert avec les membres de l’équipe soignante pour prendre en charge différents aspects de votre santé. Vous travaillerez de concert avec les membres de l’équipe soignante pour prendre en charge différents aspects de votre santé.

Vous pouvez travailler avec un pneumologue sur une série de tests pour comprendre votre maladie et vos symptômes. Voici quelques-uns de ces examens :

  • Épreuves de la fonction pulmonaire pour mesurer le fonctionnement de vos poumons.
  • Épreuve d’effort pour mesurer la réaction de vos poumons à l’activité physique.
  • Oxymétrie de pouls pour mesurer la quantité d’oxygène dans votre sang.

Vous pourriez également passer une radiographie ou une TDM-HR, des tests qui permettent d’examiner la structure physique de vos poumons. Un radiologue, spécialiste de la radiographie, travaillera avec l’équipe soignante pour comprendre ce qui se passe dans vos poumons.


Une fois que vous avez reçu un diagnostic, d’autres professionnels de la santé peuvent se joindre à votre équipe, comme une infirmière spécialisée, un ergothérapeute, un cardiologue (un spécialiste du cœur) ou un thérapeute. Ils feront tous partie de votre équipe soignante et participeront à l’élaboration de différentes stratégies de traitement.


Ces stratégies peuvent comprendre l’aménagement de votre domicile pour des traitements comme une oxygénothérapie d’appoint. L’équipe vous aidera également à surmonter certains problèmes de santé mentale liés au fait de devoir vivre avec la fibrose pulmonaire. Les groupes de soutien peuvent également vous aider à surmonter certains de ces défis.

lightbulb

Conseil pratique

Si vous avez un rendez-vous en personne avec un membre de votre équipe soignante, prévoyez suffisamment de temps pour arriver à votre rendez-vous à l’avance. Vous serez moins anxieux si vous n’êtes pas obligé de vous dépêcher. Arrivez 15 minutes plus tôt et profitez-en pour lire vos notes ou les questions que vous pourriez avoir.

« Nous avons passé environ 90 minutes avec [la pneumologue] et elle nous a annoncé le diagnostic… mon médecin généraliste et la pneumologue étaient au courant du fait que mon ami était décédé de FPI cette année-là. Donc, nous étions en état de choc devant ce diagnostic étant donné que mon ami était mort si vite. Bien sûr, vous devenez évidemment un peu découragé… La pneumologue est excellente; elle a expliqué que ce qui est arrivé à mon ami était très rare… J’étais confus. Vous ne pouvez pas penser clairement, vous voyez le côté négatif, vous pensez que vous allez mourir dans les mois qui viennent… Ensuite, j’ai commencé à prendre le médicament et mon état d’esprit a changé. J’ai fait un revirement de bord complet, je me suis raisonné. Je ne me fais plus de mauvais sang à cause de mes problèmes pulmonaires. Je ne m’apitoie pas sur mon sort. Je ne rumine pas sur ce que j’ai. »


–Paul, Ontario  
(2 ans après le diagnostic)*

* Le nom a été changé pour préserver la confidentialité.

Ce qui suit pourrait aussi vous intéresser

Poursuivre la lecture

Médecin montrant au patient une image de fibrose pulmonaire sur une taco.

Qu’est-ce que la fibrose pulmonaire? 

La fibrose pulmonaire est une cicatrisation du tissu des poumons. Apprenez comment elle se produit et comment elle affecte l’organisme.