Homme âgé se renseignant sur les médicaments dans un livre.

Faits clés

  • Les antifibrotiques sont des médicaments importants qui aident à prendre en charge la maladie.
  • Deux antifibrotiques sont offerts actuellement au Canada.
  • Vous pourriez recevoir plus d’un médicament pour traiter la fibrose pulmonaire et toute autre maladie concomitante.
  • Le fait de recevoir un nouveau médicament peut avoir une incidence sur les autres traitements que vous prenez, car certains médicaments interagissent entre eux.

En plus de la réadaptation pulmonaire, de l’oxygénothérapie et de la transplantation pulmonaire, il existe des médicaments disponibles au Canada.

Ces médicaments appartiennent à une classe connue sous le nom d’antifibrotiques. Actuellement deux antifibrotiques sont offerts : le nintedanib et la pirfénidone. Ces médicaments peuvent jouer un rôle important dans votre plan de traitement. Demandez à votre médecin quel traitement antifibrotique est approprié dans votre cas.

Le nintedanib est offert au Canada pour :

  • traiter la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI);
  • ralentir le taux de détérioration de la fonction pulmonaire chez les patients atteints d’une maladie pulmonaire interstitielle associée à la sclérodermie (MPI-ScS), également appelée sclérodermie pulmonaire;
  • traiter d’autres MPI fibrosantes chroniques dans lesquelles la fibrose pulmonaire (cicatrisation des poumons) continue de s’aggraver (progression), également appelées MPI fibrosantes progressives.

La pirfénidone est offerte au Canada pour le traitement de :

  • la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI)

ESBRIET® (pirfenidone)

À quoi sert ce médicament :  

ESBRIET sert au traitement de la FPI chez les adultes.
 

Comment agit ce médicament :
On ne comprend pas encore tout à fait le mode d’action d’ESBRIET. Il pourrait atténuer l’inflammation et la fibrose dans les poumons, et ralentir la progression de la FPI.


Seul un médecin ayant la formation et l’expérience nécessaires pour diagnostiquer et traiter la FPI peut prescrire ESBRIET et surveiller le traitement.


Des interactions médicamenteuses sévères peuvent se produire si vous prenez ESBRIET avec d’autres médicaments. En particulier, ne prenez pas ESBRIET avec de la fluvoxamine. Si vous prenez de la fluvoxamine en ce moment, un autre médicament doit vous être prescrit avant que vous commenciez à prendre ESBRIET.
 

Les effets secondaires peuvent comprendre :

  • Sensibilité accrue à la lumière solaire : réaction cutanée après une exposition au soleil ou l’utilisation d’une lampe solaire, coup de soleil;
  • Problèmes de peau tels qu’éruption, démangeaisons, rougeurs, sécheresse;
  • Fatigue, faiblesse ou manque d’énergie;
  • Indigestion, brûlure d’estomac, reflux gastro-œsophagien, perte d’appétit, anorexie, altération du goût, ballonnements, douleurs et gêne abdominales;
  • Infection de la gorge ou des voies respiratoires menant aux poumons ou sinusite, grippe et/ou rhume;
  • Difficulté à dormir ou sensation de somnolence;
  • Maux de tête
  • Douleurs musculaires, douleurs/sensibilité des articulations;
  • Perte de poids
  • ESBRIET peut donner lieu à des résultats anormaux aux tests de la fonction hépatique ou à d’autres tests sanguins. Votre médecin décidera quand demander une prise de sang et c’est lui qui en interprétera les résultats.

OFEV® (nintedanib)

À quoi sert ce médicament :

OFEV est utilisé pour :  

  • traiter la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI);
  • ralentir le taux de détérioration de la fonction pulmonaire chez les patients atteints d’une maladie pulmonaire interstitielle associée à la sclérodermie (MPI-ScS), également appelée sclérodermie pulmonaire;
  • traiter d’autres MPI fibrosantes chroniques dans lesquelles la fibrose pulmonaire (cicatrisation des poumons) continue de s’aggraver (progression), également appelées MPI fibrosantes progressives.

Comment agit ce médicament :

OFEV bloque une partie de l’activité des tyrosine-kinases (un type de protéines) qui contribuent à la formation de cicatrices dans les poumons, ce qui aide à réduire la détérioration de votre fonction pulmonaire en ralentissant l’aggravation de la fibrose pulmonaire (cicatrisation des poumons). 


Le traitement par OFEV doit être prescrit et surveillé uniquement par des médecins ayant reçu la formation appropriée et ayant de l’expérience dans le diagnostic et le traitement des affections médicales pour lesquelles OFEV est indiqué.
 

Les effets secondaires peuvent comprendre :

  • Diarrhée, laquelle peut causer une perte de liquide et d’importants électrolytes.
  • Nausées et vomissements
  • Douleur abdominale
  • Perte de cheveux localisée
  • Saignement
  • Constipation
  • Étourdissements
  • Perte de l’appétit
  • Flatulence (gaz)
  • Maux de tête
  • Brûlures d’estomac
  • Douleurs musculaires, douleurs/sensibilité des articulations;
  • Perte de poids

Les personnes atteintes de FPI ont souvent d’autres maladies concomitantes qui peuvent avoir d’importantes répercussions sur leur qualité de vie. Ces autres maladies sont connues comme étant des comorbidités.


Certaines maladies concomitantes peuvent influencer la progression de la FPI ainsi que votre état de santé général et votre sentiment de bien-être.  


Voici quelques-unes des maladies concomitantes les plus courantes chez les personnes atteintes de FPI :

  • reflux gastro-œsophagien pathologique (RGO), ou reflux acide;
  • d’autres maladies des poumons (maladie pulmonaire obstructive chronique [MPOC], emphysème, cancer du poumon);
  • maladies cardiaques et vasculaires telles que l’hypertension pulmonaire (tension artérielle élevée dans les vaisseaux sanguins qui irriguent les poumons) ou maladies cardiaques;
  • dépression;
  • apnée obstructive du sommeil (pauses répétées de la respiration pendant le sommeil).

« Nous avons passé environ 90 minutes avec [la pneumologue] et elle nous a annoncé le diagnostic… mon médecin généraliste et la pneumologue étaient au courant du fait que mon ami était décédé de FPI cette année-là. Donc, nous étions en état de choc devant ce diagnostic étant donné que mon ami était mort si vite. Bien sûr, vous devenez évidemment un peu découragé… La pneumologue est excellente; elle a expliqué que ce qui est arrivé à mon ami était très rare… J’étais confus. Vous ne pouvez pas penser clairement, vous voyez le côté négatif, vous pensez que vous allez mourir dans les mois qui viennent… Ensuite, j’ai commencé à prendre le médicament et mon état d’esprit a changé. J’ai fait un revirement de bord complet, je me suis raisonné. Je ne me fais plus de mauvais sang à cause de mes problèmes pulmonaires. Je ne m’apitoie pas sur mon sort. Je ne rumine pas sur ce que j’ai. »

– Paul, Ontario
(2 ans après le diagnostic)*

* Le nom a été changé pour préserver la confidentialité.

Ce qui suit pourrait aussi vous intéresser

Poursuivre la lecture

Homme âgé recevant de l'oxygène d'un concentrateur d'oxygène, assis sur un sofa et pliant sa lessive.

Oxygénothérapie :

La fibrose pulmonaire peut influencer le passage de l’oxygène des poumons vers le sang. Découvrez comment l’oxygénothérapie peut améliorer votre bien-être.

Poursuivre la lecture

Femme se reposant sur un sofa.

Réadaptation pulmonaire :

La réadaptation pulmonaire est un programme d’éducation et d’exercices supervisés destiné aux personnes atteintes d’une maladie pulmonaire.  Apprenez comment améliorer votre qualité de vie.